Comment lutter contre les problèmes d’humidité ?

Un problème qui a des conséquences

moisissures sur un plafond

L’humidité est présente dans toutes les pièces d’une habitation et peut directement impacter le confort quotidien lorsqu’elle est en grande comme en faible quantité. En effet, un air sec peut entraîner l’apparition de maux de tête et une sécheresse des muqueuses. À l’inverse, une pièce trop humide favorise la prolifération des acariens et peut représenter une gêne respiratoire pour les occupants. C’est pourquoi chaque espace nécessite un taux spécifique. Ainsi, il faut compter généralement entre 30 et 50 % dans une chambre, entre 50 et 70 % dans une salle de bain contre un taux compris entre 40 et 50 % dans le salon.

Dès lors, que faut-il savoir à ce sujet et comment réagir face à ce problème qui touche de nombreux foyers ?

 

Reconnaître les signes d’une humidité excessive

Lorsque que vous faites face à des problèmes d’humidité dans l’une de vos pièces, il est assez aisé de reconnaître les différents symptômes. Parmi eux, il y a :

  • Des murs froids au toucher ;
  • Des pièces froides malgré l’utilisation du chauffage ;
  • De la buée et des gouttelettes d’eau sur les fenêtres ;
  • Le décollage du papier peint ou la peinture qui s’écaille ;
  • Une odeur de moisi qui persiste malgré une aération ;
  • De la moisissure ou des taches sur les murs ou le mobilier ;

Les causes

Les infiltrations d’eau

La source d’une humidité excessive peut différer. En effet, des infiltrations d’eau peuvent se faire par la toiture ou via des fissures. Ainsi, lorsqu’il pleut ou qu’il neige, cette eau peut passer à travers votre toit ou via l’une des fissures situées sur la façade de votre habitation et rapidement atteindre vos murs intérieurs.

La condensation

Le manque d'aération peut également favoriser la stagnation de la condensation, ce qui accroît le taux d'humidité : c'est la raison pour laquelle il est important d'aérer quotidiennement et/ou de disposer d'un bon système de ventilation (une VMC ou une VMI).

L’humidité ascensionnelle

Comme de l’eau est présente dans le sol, il est possible qu’elle remonte facilement à travers vos murs, particulièrement lorsqu’ils sont composés avec des matériaux poreux. En plus du sous-sol, ces remontées capillaires peuvent ainsi rapidement atteindre vos pièces de vie. Ce type de problème est plutôt rencontré dans les anciennes constructions.

 

Les solutions qui peuvent être mises en place

Afin de vous prémunir contre un taux élevé d’humidité, il est important de respecter certains gestes et de les adopter au quotidien. Ainsi, comme relevé précédemment, l’aération joue un rôle très important dans le renouvellement de l’air. Qu’importent la saison et les températures extérieures, veillez systématiquement à ouvrir toutes vos fenêtres durant minimum 10 minutes par jour. Faites-le également toujours après votre passage sous la douche pour éviter que la condensation ne stagne et finisse par favoriser l’apparition de moisissures. Il en va de même lorsque vous cuisinez : utilisez la hotte et couvrez vos casseroles. Lorsque c’est possible, étendez votre linge à l’extérieur plutôt qu’à l’intérieur afin qu’il puisse sécher.

Si l’origine du problème n’est pas très grave, il est possible d’installer un déshumidificateur dans la pièce concernée. Cet appareil réduit le taux d’humidité d’une surface en absorbant l’air humide. Gardez en tête qu’il n’est pas utile de cacher les taches et moisissures à l’aide d’une peinture ou d’un papier peint car elles réapparaîtront rapidement si le problème d'humidité n'est pas traité.

Procédez à des vérifications pour mieux cibler le problème. Y a-t-il des fissures sur l’extérieur de votre maison ? Votre toiture présente-t-elle un quelconque défaut qui nuirait à son étanchéité ? Vos tuyauteries sont-elles toutes en bon état ? Des dépôts blancs (salpêtre) sont-ils visibles sur les murs de votre cave ? Les châssis de vos fenêtres sont-ils suffisamment étanches et isolants ?

Lorsque votre problème nécessite l’intervention d’un spécialiste, celui-ci apportera un traitement différent en fonction de l’origine de l’humidité. En effet, dans le cas de remontées capillaires, il peut injecter un gel imperméable dans les murs, installer un système de drainage ou placer une barrière d’étanchéité dans le sol de la cave. Cette dernière option implique de lourds travaux. Si des fissures sont visibles sur la façade de votre maison, un enduit hydrofuge sera appliqué.
 

L’importance de faire appel à des professionnels

Même s’il est tentant de venir soi-même à bout des moisissures et autres taches causées par un taux élevé d’humidité, il est préférable de se reposer sur l’expertise d’un professionnel du métier. En effet, vous ne ferez que régler le problème temporairement et non pas de manière approfondie. Lorsque vous reconnaissez certains symptômes listés ci-dessus, ne les prenez en aucun cas à la légère et réagissez rapidement. Pour cela, un spécialiste est l’idéal puisqu’il est apte à poser un diagnostic précis qui servira à trouver l’origine exacte de l’excès d’humidité. De là, une solution adaptée pourra être apportée.

En plus des compétences techniques qu’il possède, un professionnel aura recours à certains produits spécifiques. Il pourra également vous conseiller selon votre situation. Quoi qu’il en soit, n’attendez pas pour contacter une entreprise spécialisée dans le traitement de l’humidité au risque de subir les conséquences sur plusieurs aspects. En effet, ce problème représente avant tout un risque pour votre santé en raison des affections respiratoires (bronchites, asthme, etc.) qu’il peut causer. De plus, au-delà des imperfections esthétiques générées, les acariens et autres insectes peuvent se faire nombreux en raison du caractère humide de la pièce. Sachez aussi que dans le cas d’une vente de votre bien immobilier, une humidité excessive peut influencer son prix puisque des travaux devront être réalisés.