Primes à la rénovation 2018 : Région wallonne

Des primes plus élevées pour vos travaux de rénovation

Loupe sur une maison et calculette

Vous habitez en Région wallonne et souhaitez entreprendre des travaux de rénovation dans votre logement ? Bonne nouvelle ! Depuis le 1er mars 2018, les montants des primes à la rénovation sont revus à la hausse. Retrouvez ci-dessous et en détail toutes les informations sur ces aides financières visant à inciter les propriétaires à rénover leur habitation de manière écologique.



 

Travaux concernés et montants des primes

Quatre grands pôles sont concernés par les primes en Région wallonne :

  1. La toiture
  • Le remplacement de la couverture de la toiture (min. 1 versant et max 150m²/an) : le montant de la prime varie de 12 à 36€/m² en fonction de la catégorie de revenus du ménage à laquelle vous appartenez.
  • L’appropriation de la charpente (en cas d’isolation) : de 500 à 1.500€.
  • Le remplacement d’un dispositif de collecte et d’évacuation des eaux de pluie : de 200 à 600€.
 
  1. Les murs et les sols
  • L’assèchement des murs en vue de résoudre des problèmes d’infiltration ou d’humidité ascensionnelle : de 10 à 36€/m²
  • Instabilité des murs (renforcement ou reconstruction) : de 16 à 48€/m²
  • Le remplacement des supports des aires de circulations : de 10 à 30€/m²
  • L’élimination de mérule et autres champignons, ainsi que du radon (élément radioactif) : de 500 à 1.500€
 
  1. La sécurité
  • L’appropriation de l’installation électrique comportant l’amélioration ou le remplacement du coffret électrique : de 400 à 1.200€.
 
  1. Les menuiseries extérieures
  • Le remplacement des menuiseries possédant un simple vitrage ou ne respectant pas les critères d’étanchéité : de 40 à 120€/m²

Notez que le montant des primes ne peut excéder 70% du total de vos factures (TVAC).


Conditions d’octroi

Afin de bénéficier de ces aides financières, votre logement doit être situé en Wallonie et avoir été occupé en tant que logement depuis au moins 20 ans. Vous devez également être propriétaire ou usufruitier du bien et être majeur (ou mineur émancipé). Les revenus imposables de votre ménage doivent quant à eux être inférieurs ou égaux à 93.000€.

Vous devez également remplir ou vous engagez à remplir, dans les 12 mois, une des conditions suivantes :

  • Occuper le logement pendant une durée minimale de 5 ans.
  • Mettre le logement à disposition d’une AIS (agence immobilière sociale) ou d’une société de logement de services pour une durée minimale de 6 ans.
  • Mettre gratuitement et à titre de résidence principale la totalité du logement à la disposition d’un parent pour une durée minimale de 1 an.

Procédure de demande

Afin de pouvoir bénéficier d’une prime pour vos travaux de rénovation, un avertissement préalable doit obligatoirement être envoyé au Département du Logement. Celui-ci doit détailler les travaux envisagés, une estimation de leur coût ainsi que de la date prévue pour les réaliser.

La visite d’un estimateur public (dont les prestations sont gratuites) et mandaté par l’Administration est ensuite organisée. Ce dernier jugera de l’éligibilité des travaux à la prime et remettra ensuite un rapport, à dater duquel vous avez deux ans pour effectuer l’entièreté des travaux.

Dans les 4 mois suivants la dernière facture des travaux réalisés, vous pouvez envoyer votre demande de prime, qui vous sera octroyée si votre dossier est complet et considéré comme recevable.
 
Plus d’informations ? Contactez le numéro vert 1718 du Service Public de Wallonie ou consultez leur fascicule consacré aux primes Énergie et Rénovation.



Vous habitez Bruxelles ? Découvrez à quelles primes vous avez droit pour vos travaux de rénovation en cliquant ici !