Rénover ses escaliers : prix, conseils et astuces

Pourquoi rénover ses escaliers ?

Escalier tournant en bois

Votre escalier n'est plus en harmonie avec votre décoration intérieure ? Il est abîmé ou usé en raison des multiples passages ? Vous venez d’acheter une maison et son aspect ne vous satisfait pas ? Toutes ces raisons justifient sa rénovation.

Plusieurs solutions s’offrent à vous pour redonner à votre escalier un cachet neuf et authentique.


 

Rénover ou remplacer ?

La rénovation est intéressante pour les escaliers qui sont encore en bon état. En effet, elle a souvent lieu pour des raisons purement esthétiques.

Cependant, avant de vous lancer dans des travaux de rénovation, observez attentivement votre escalier. Si la structure est abîmée, comme c’est le cas lorsque des vers attaquent le bois, nous vous conseillons de le remplacer complétement. De plus, vérifiez qu’il soit sûr. En effet, afin de garantir votre sécurité, des normes régissent sa largeur ainsi que la hauteur et le giron des marches. Enfin, soyez également vigilant si vous avez des problèmes d’humidité. N’hésitez pas à contacter un menuisier professionnel pour établir un diagnostic précis et fiable de votre escalier.

Si celui-ci n’est plus en bonne santé, il s’agira donc de le remplacer. Pour cela, vous devrez le démonter puis faire appel à un installateur pour en placer un nouveau. Il faudra alors s’attendre à de gros travaux, pendant lesquels un escalier de chantier peut toutefois vous être prêté pour vous dépanner.
 

Comment rénover un escalier

Si vous souhaitez rénover votre escalier en bois, deux solutions sont possibles. La première est de le recouvrir d’un autre matériau, comme des tablettes en bois ou des kits de pierres naturelles à coller. Vous pourrez poser celles-ci sur son entièreté ou seulement sur les marches ou les contremarches, pour un effet personnalisé. Vous pouvez aussi faire appel à un carreleur, pour un revêtement facile d’entretien.

En revanche, si vous appréciez le charme des vieux escaliers en bois, il est également possible de donner une seconde vie au vôtre sans le cacher.

Pour cela, vous devrez d’abord le polir ou le décaper vous-même, grâce à du papier d’émeri, un brûleur de peinture ou du décapant. N’oubliez pas de porter un masque pour ne pas inhaler des substances chimiques. Si vous n’êtes pas bricoleur, une entreprise se chargera de le sabler et le rendra comme neuf. Cette technique convient particulièrement aux essences de chêne ou de hêtre : si vous souhaitez l’utiliser sur un autre type de bois, n’hésitez pas à demander conseil à un professionnel.

Une fois que vous aurez enlevé toute trace de peinture ou de colle, aspirez bien afin qu’il ne reste pas une seule poussière, et nettoyez à l’aide d’un chiffon humide. Pendant ce nettoyage, vous remarquerez sans doute quelques fissures : c’est le moment de les reboucher ! Avec de la pâte à bois, vous pourrez rendre vos marches parfaitement planes. Passez ensuite une nouvelle fois la ponceuse et l’aspirateur.

Lorsque cette étape terminée, vous pourrez apposer une couche de primer, puis de peinture spéciale bois et/ou de vernis (aussi appelé « vitrificateur »). Le vernis permettra de protéger la peinture contre les chocs et les taches. Si vous souhaitez conserver au maximum l’aspect naturel de votre bois, utilisez de la lasure à la place. Enfin, pour un style plus industriel, vous pouvez opter pour un enduit effet béton ciré, disponible en plusieurs teintes. Pour cela, l’aide d’un professionnel s’avère souvent nécessaire.

Si vous possédez un escalier en béton brut aux marches cassées ou glissantes, décapez d’abord la surface. Ensuite, réparez les nez de marches et les fissures à l’aide de mortier. Puis, vous pourrez, comme pour l’escalier en bois, le peindre, le faire carreler ou y apposer des tablettes. 

Quel que soit le type de rénovation envisagé, n’oubliez pas de commencer sur la marche la plus haute et de descendre progressivement, voire de travailler une marche sur deux afin de garder un accès à l’étage.
 

Quel budget prévoir ?

Le coût d’une rénovation d’escalier dépend grandement de son matériau, du nombre de marches et de son état. De plus, le prix sera différent si vous désirez effectuer un maximum de travaux vous-même ou vous assurer un travail de qualité en faisant appel à des professionnels.

À titre d’exemple, vous pouvez compter 75€ par marche avec un kit à utiliser vous-même, et près du double si vous faites appel à une entreprise. Certaines vous indiqueront le coût par marche, tandis que d’autres préféreront vous exprimer leur devis en m².

Concernant le sablage, le prix dépend du nombre de couches de peinture à enlever.

Enfin, si vous envisagez un remplacement complet, vous devrez vous attendre à un coût plus élevé relatif au modèle choisi et au tarif de pose des artisans.