Rénover sa toiture : quand, comment, à quel prix ?

Un toit en bon état

Couvreur plaçant des tuiles

 

Votre toit manifeste quelques signes d’usure et vous hésitez à le rénover ?

Retrouvez ci-dessous tous nos conseils sur les actions à entreprendre selon la situation de votre couverture. Vous découvrirez aussi quel budget allouer pour une toiture solide et durable.

 

Dans quels cas rénover sa toiture ?

Quelques éléments nécessitent l’intervention d’un couvreur et doivent vous mettre la puce à l’oreille. Parmi ceux-ci, on peut citer :

  • les tuiles ou les ardoises cassées ou envolées ;
  • les infiltrations d’eau ;
  • les factures de chauffage anormalement élevées ;
  • le développement de mousse ou de lichen ;
  • l’oxydation des crochets ;
  • le gondolement des éléments de zinguerie ;
  • les traces d’humidité sur les isolants intérieurs.

Cependant, tous ces signes ne nécessitent pas forcément une rénovation complète de votre toiture. En effet, si elle ne présente qu’une petite fuite localisée alors que son état général est bon, vous pourrez simplement effectuer des travaux de réparation. Par contre, si vous constatez un affaissement, une couverture trop abîmée ou une charpente détériorée, il sera nécessaire de rénover.

La rénovation peut aussi être envisagée pour des raisons financières : associée à une amélioration de l’isolation par l’extérieur, elle permet de faire des économies d’énergie sur le long terme. En effet, une toiture peu ou mal isolée est responsable d’environ 30% des pertes de chaleur des habitations.

En dehors de vos besoins de réparation ou de rénovation, il est également nécessaire de faire vérifier le bon état de votre toit tous les 10 ans, puis tous les deux ans pour les constructions de plus de 20 ans. Au-delà de 40 ans, il est conseillé de réaliser ce contrôle tous les ans.
 

En quoi consiste la rénovation ?

Il sera nécessaire de remplacer préalablement votre charpente si votre ossature en acier est rouillée ou si les poutres sont abîmées, cassées ou attaquées par les insectes. De même, si le toit est intégralement renouvelé, le poids de la nouvelle couverture entrainera lui aussi une révision de la charpente, afin d’être sûr qu’elle supporte ce nouvel élément.

Si votre charpente est en bon état, elle sera conservée. Le couvreur retirera donc simplement votre ancienne couverture pour placer vos nouvelles tuiles ou ardoises. Il pourra également se charger de la pose d’une sous-toiture, entre l’isolation et la couverture. Celle-ci constituera une couche protectrice supplémentaire et préservera votre matériau isolant de l’humidité et de la poussière.

Vous pourrez aussi demander à refaire votre isolation par l’extérieur, si vous constatez des traces d’humidité sur les matériaux isolants. Souvent associée au changement de couverture, elle consiste à placer des panneaux sur la charpente pour ne perdre aucun espace dans les combles. Profitez-en également pour changer le système d’évacuation des eaux de pluie, dont les gouttières et les chéneaux.

Enfin, soyez attentif à l’amiante. Interdite depuis 1998, cette fibre a toutefois été beaucoup utilisée dans le secteur du bâtiment par le passé, ce qui la rend encore présente dans de nombreux éléments de construction. Les couvreurs ne peuvent pas se charger de l’évacuation des matériaux qui en contiennent : vous devrez faire appel à des sociétés spécialisées agréées.
 

Quel délai pour une toiture neuve ?

Sachez que ce type de travaux prend du temps : il se passera en général entre 6 mois et 1 an entre la signature du devis et la réalisation effective.

De plus, si vous modifiez l’aspect extérieur de votre habitation, vous devrez demander un permis d’urbanisme. Celui-ci est en effet nécessaire, par exemple, pour une surélévation du toit, un changement d’inclinaison ou encore une modification de la nature ou de la couleur des matériaux. Renseignez-vous pour connaitre les règles en vigueur dans votre commune.

Les périodes les plus propices pour effectuer ces travaux se situent dans les beaux jours du printemps, de l’été et de l’automne, mais n’oubliez pas que les entreprises sont en congés du bâtiment en juillet.

Quel budget prévoir ?

Le coût de votre rénovation dépendra de nombreux paramètres : la réfection ou non de votre charpente, l’isolation et le matériau choisi, la taille et la forme de la toiture, etc. Toutefois, il est intéressant d’investir une rénovation de qualité qui vous satisfera pendant plusieurs dizaines d’années.

Si vous souhaitez simplement faire enlever votre ancienne couverture et en placer une nouvelle, vous pourrez compter un budget de départ de 50€ par m². Si vous ajoutez en même temps une couche d’isolation extérieure ou une sous-toiture, le prix pourra monter respectivement à 75€ ou 100€ du m². Comptez également de 50 à 100€ supplémentaires par m² pour la réparation de votre charpente.

Cependant, des primes à la rénovation existent pour vous aider dans vos différents travaux de toiture. Pour avoir un aperçu complet des travaux subsidiables et des conditions d’octroi, consultez nos articles sur les primes en Région de Bruxelles-Capitale ou en Région wallonne.