Quels sont les labels des matériaux énergétiques ?

Un projet écologique

buches de bois

Pour la rénovation d’une habitation, de nombreux foyers soucieux de l’écologie optent pour l’utilisation de matériaux de construction durables et recyclables. Si vous souhaitez également avoir recours à ces produits, prêtez attention aux différents labels existants.

Mais de quoi s’agit-il exactement et quels sont les labels relatifs aux matériaux de construction écologiques ? Nous vous informons davantage à ce sujet dans notre article !

 

De quoi s’agit-il ?

Représenté à l’aide d’un logo, le label garantit auprès des consommateurs le respect de critères et normes spécifiques. Vous avez déjà sans doute remarqué la présence de pictogrammes et étiquettes sur divers emballages, qu’il s’agisse de produits alimentaires, cosmétiques ou relatifs à la construction.

Les labels sont contrôlés par des organismes externes indépendants et souvent accrédités, ce qui est un gage de qualité. Au niveau du secteur de la construction, il existe certains labels qui attestent du caractère durable des produits comme le bois, la pierre ou encore le béton et ont donc comme objectif principal la diminution de l’impact environnemental des matériaux utilisés.

 

Les différents labels

FSC – Forest Stewardship Council

Créé en 1993, ce label s’applique sur le bois et les produits dérivés (papiers, cartons, …) et garantit des produits issus d’une gestion durable des forêts. Autrement dit, les produits comportant étiquetés FSC s’inscrivent dans un combat contre la déforestation. Il existe 10 principes et critères qui doivent être respectés si un produit veut être attesté FSC. Ce label se décline en trois versions :

  • FSC 100% : le produit est issu dans son intégralité de forêts certifiées FSC ;
  • FSC Mix : le produit est fabriqué à partir d’un mélange constitué au minimum de 70% de fibres de bois FSC et de 30% maximum de matériaux recyclés et/ou contrôlés ;
  • FSC Recycled : la composition du produit représente 100 % de matières recyclées.
     

PEFC – Program for the Endorsement of Forest Certification Schemes

L’objectif recherché et appliqué est le même que pour les produits FSC : gérer durablement les forêts et lutter contre la déforestation. Il a vu le jour en 1999 et repose sur 6 critères différents. En plus du label « Origine PEFC 100% », deux variantes sont existantes :

  • PEFC Certifié : le produit doit être composé au minimum de 70 % de matériaux certifiés PEFC ;
  • PEFC Recyclé : le produit est fabriqué exclusivement avec des matériaux issus de sources recyclées.

Natureplus

Créé en 2001, ce label concerne les matériaux de construction écologiques (peintures, enduits, huiles, blocs de maçonnerie, revêtements de sol, panneaux en bois…) et porte sur le développement durable. Pour être certifié Natureplus, un produit doit respecter certains critères environnementaux. En effet, le produit doit être composé au minimum de 85 % de matières premières renouvelables et/ou minérales. De plus, aucune substance nocive pour l’environnement et pour la santé ne doit se retrouver dans la fabrication du matériau. En fonction du type de produit (peintures, panneaux de bois, etc.), certaines exigences doivent être respectées. Il s’agit du label le plus strict dans le domaine de la construction.
 

Écolabel européen

Ayant vu le jour en 1992, ce label est commun à tous les pays de l’Union européenne. Plusieurs catégories de produits sont concernées et au niveau de la construction, on retrouve les peintures murales, les vernis et les revêtements de sols. Par exemple, dans le cas où vous souhaitez faire poser du parquet, l’Écolabel européen prête attention à la limitation de produits chimiques dans la fabrication du produit ainsi que le respect de processus durables et d’un mode de production écologique.
 

Ange Bleu – Blaue Engel

Cet écolabel allemand est l’un des plus anciens puisqu’il a été créé en 1977. Il s’applique aux matériaux d’isolation thermique, peintures, vernis, enduits, panneaux en bois ou en plâtre ainsi qu’aux revêtements de sol. Il porte sur les préoccupations environnementales et le respect de la santé des consommateurs et tient compte de l’ensemble du cycle de vie d’un produit. Pour qu’un produit soit labellisé, il doit respecter un cahier des charges strict.
 

Cradle to Cradle

Signifiant littéralement « du berceau au berceau », l’intérêt de ce label repose sur le développement durable. Le concept est simple : rien ne se perd puisque les matériaux sont réutilisables à l’infini. Pour certifier un produit, une évaluation se fait sur la base de cinq critères : la non-toxicité des matériaux et la réutilisation des matières premières au niveau du produit et quant au processus de fabrication, il y a le recours à une énergie renouvelable, l’utilisation responsable de l’eau ainsi que la responsabilité sociétale. Pour chaque critère, il existe cinq niveaux : basic, bronze, silver, gold et platinum. Ce dernier constitue la certification la plus élevée de ce label.
 

Nordic Swan

Également appelé le Cygne blanc, ce label public scandinave atteste du caractère écologique et durable de certains matériaux de construction. Tout le cycle de vie du produit est pris en compte (origine des matières premières, la consommation d’énergie, le recours aux produits chimiques, etc.). Les matériaux labellisés Nordic Swan cochent des normes strictes au niveau du mode de production. Ils doivent entre autres émettre peu de substances nocives, être conçus de façon économe et posséder une bonne durabilité. Ces critères peuvent varier selon le produit final : revêtement de sol, panneaux en bois ou en plâtre, peintures…
 

Milieukeur

Divers produits de consommation sont concernés par ce label environnemental néerlandais et seulement un matériau du côté de la construction : le béton. Qu’il s’agisse de tuiles, dalles ou pavés en béton, ils doivent être composés au moins à 15 % de granulats de béton, granulats mixtes et/ou granulats AEC. Pour rappel, ce matériau lourd présente des propriétés intéressantes en matière de performances énergétiques.
 

Menuiserie Durable

Cette certification ne s’applique pas réellement sur des matériaux mais se rapporte plutôt à des entreprises spécialisées dans la fabrication de menuiseries, à savoir les fenêtres et les portes. Ces derniers contribuent à l’amélioration des performances énergétiques d’un bâtiment. Lorsqu’une société respecte la charte Menuiserie Durable, cela signifie qu’elle applique les quatre critères de durabilité : qualité, fiabilité, responsabilité sociétale et respect de l'environnement.