Budget et rénovation : évitez les mauvaises surprises

Gardez votre portefeuille sous contrôle

tirelire clés documents


Les travaux de rénovation peuvent vite devenir un gouffre financier s’ils ne sont pas soigneusement planifiés, estimés et réalisés.
En effet, toutes les mauvaises surprises ont un coût. Découvrez ci-dessous quelques conseils pour les éviter et transformer votre maison sereinement, dans le respect des limites que vous vous serez fixées.

 

Fixez un budget réaliste

Avant d’entamer une rénovation, il importe d’établir un budget précis en fonction de vos capacités financières. Pour cela, renseignez-vous préalablement sur le coût de toutes les transformations que vous envisagez, même les plus minimes. En effet, il arrive souvent que des candidats à la rénovation se fassent une idée erronée des prix : certains travaux coûtent plus cher qu’il n’y parait, par exemple la peinture des châssis.

Pour vous faire une idée claire des tarifs pratiqués, demandez plusieurs devis à différents professionnels du secteur. Attention : ne choisissez pas forcément l’offre la moins chère ! Prêtez attention à la description de tous les postes des travaux pour ne pas risquer de devoir faire face à des frais supplémentaires inattendus.

La bonne astuce ? Prévoir tout de même 15% de budget supplémentaire pour les imprévus qui peuvent survenir sur n’importe quel chantier, même avec un entrepreneur fiable.

N’oubliez pas non plus de vous renseigner sur les aides financières disponibles. Qu’il s’agisse de primes ou de taux de TVA avantageux, elles pourront vous aider à réaliser les travaux que vous souhaitez.
 

Adaptez vos transformations

Les devis gratuits des entrepreneurs ou les rapports d’audit seront l’occasion de lister toutes les transformations que vous souhaitez. Par exemple, même s’il n’est pas nécessaire de refaire votre raccordement électrique, n’hésitez pas à mentionner votre envie de faire placer un interrupteur ou une prise supplémentaires.

Cependant, si votre budget est serré, gardez à l’esprit que ces travaux devront éventuellement être priorisés pour réaliser les plus urgents en premier. De plus, certains de vos souhaits pourraient ne pas être réalisables, en raison de leur coût élevé. À vous de réfléchir à des alternatives plus économiques mais tout aussi durables et satisfaisantes. Par exemple, si vos carrelages XXL vous semblent onéreux, optez plutôt pour des carreaux de taille moyenne. Préférez également le ponçage et la vitrification d’un vieux parquet en bon état à la pose d’un nouveau revêtement.

En règle générale, il est conseillé de privilégier la simplicité : les travaux plus difficiles à réaliser coûteront en effet plus cher.
 

Entourez-vous de professionnels

S’il peut être tentant de réaliser ses travaux soi-même pour économiser, sachez que seul un professionnel pourra vous assurer un rendu de qualité. Il serait en effet dommage de devoir recommencer un chantier quelques années plus tard parce qu’un revêtement ne tient pas ou que l’isolation a été mal posée. Le recours à un entrepreneur de métier et expérimenté est donc indispensable. Il saura également dans quel ordre procéder et évitera les erreurs de débutants.

Par ailleurs, n’hésitez pas à contacter un architecte, même si votre chantier ne requiert pas de permis de construire. En effet, un plan à l’échelle vous permettra de visualiser vos idées et d’en évaluer la faisabilité. Vous serez aussi certain d’utiliser votre argent à bon escient dans des travaux cohérents.

En outre, veillez à communiquer clairement et fréquemment avec ces acteurs. En vous informant régulièrement de l’avancée des travaux, vous pourrez plus aisément réagir en cas d’imprévu et être impliqué dans les processus de décisions.